FR EN

Musée Fernand Léger de Biot

Archivage avant restauration de la façade

Le musée Fernand Léger a été construit en 1960, à Biot, ville où l’artiste à vécu à la fin de sa vie. Sur la façade sud se trouve une œuvre monumentale de près de 400 m², composée de deux hauts reliefs de céramique noire et blanche ayant pour thème le sport (jeu de ballon et vélo), au centre d’une mosaïque de motifs abstraits, composée de tesselles de pierre et de verre colorés.
Les blocs de céramique, de plus de 40cm de coté, qui composent le haut relief ont été exposés à des variations de température importantes qui ont entrainé leur fissuration, et en plusieurs endroits la rupture et la chute de morceaux de céramique. La société périgourdine Socra a été choisie pour mener à bien la restauration de cette œuvre. Pour cela, il a fallu déposer par sciage 413 modules en céramique. La plupart ont été restaurés, d’autres ont été refaits à neuf avant d’être remontés sur la façade. Cependant, avant de commencer le démontage, il a été nécessaire d’effectuer un relevé des deux hauts-reliefs, afin de disposer d’une référence tant pour la reconstitution des modules, que pour la reconstruction de l’œuvre à l’identique.
La Socra a donc fait appel à Gerpho pour réaliser une prise de vue 3D à l’échelle de ces haut relief.
Les opérations de sauvegarde et de restauration ayant déjà commencé, la façade était cachée derrière un échafaudage. Il n’était donc pas possible d’avoir une vue d’ensemble de l’œuvre. Seules des vues partielles, prises avec un recul de l’ordre d’un mètre sur chaque étage de l’échafaudage étaient possible.
Malgré cela, la photo3D a parfaitement reconstitué l’ensemble de l’œuvre, sans que ces contraintes de prise de vue ne soient visibles sur le résultat final. Le musée Fernand Léger a utilisé la vue 3D réalisée par Gerpho comme outil pédagogique lors de l’exposition publique consacrée à la restauration de cette façade
GERPHO3D photos 3D
© 2020 Gerpho3D - Mentions légales